On oublie trop souvent que l'Amérique, avant d'être colonisée par les européens et lesconquistadors, était peuplées par les Amérindiens. Ils vivaient en harmonie avec la nature, qui leur fournissait une nourriture variée, et des plantes utiles pour préserver la santé. Les chamans, druides des steppes américaines connaissaient parfaitement l'énergie des pierres, les remèdes et la puissance des plantes. Les éclectiques se sont fortement inspirées de leur connaissance pour s'approprier les remèdes et les faire connaitre aux population "blanches".

  • ECHINACEE- Echinacea Purpurea- Astéracées

C'est la plante des peuples autochtones (Comanches, cheyennes et sioux) utilisée pour un grand nombre de problèmes, et dont la fleur pourpre magnifique, ressemble à une grande marguerite. La racine fraiche était préférée, pour stimuler l'immunité, et combattre de nombreuses infections : ORL, grippe, arthrite, maux de dents, cancer (en parallèle d'une chimio), voire même SIDA ; elle permet l'augmentation de globule blanc, et donne au corps une meilleure protection en cas d'épiidémies. C'est également le remède des morsures de serpent, et de certains cas d'empoisonnement.

  • ERABLE- Acer saccharinum- Acéracées

Les Amérindiens ont transmis leur connaissance aux blancs venus d'Europe, en matière de fabrication du sirop d'érable. Plus qu'un édulcorant, ce liquide sucré était considéré comme un tonique général, et dégusté l'hiver comme fortifiant de l'organisme. Les jeunes pousses, et les samarres (fruits en forme d'hélices) sont consommés et cuisinés au printemps.

  • PAVOT CALIFORNIEN- Eschochtzia californica- Papavéracées

Sédatif, anxiolitique, et analgésique, le pavot de californie aide à équilibrer les émotions, et convient parfaitement aux enfants et aux personnes affaiblies. Il est parfait associé à la mélisse, pour lutter contre les migraines et les insomnies. Cousine du pavot somnifère, et du coquelicot, on le distingue par sa couleur orangée et son absence d'effets narcotiques. Il pousse en abondance dans nos jardins français. Alors n'hésitez pas à lui faire une petite place.

  • ORME ROUGE- Ulmus rubra- Ulmacées

Douce et nutritive, la poudre d'Orme rouge est donnée aux malades qui ont du mal à s'alimenter, ou à des personnes affaiblies par des maladies chroniques, telles que la maladie de Crohn.. Mélangée dans de l'eau, elle est utilisée pour réparer la muqueuse intestinale et former un pansement gastrique.

  • BUSSEROLE- Arctostaphilos urva-ursi- Ericacées

Voila une plante originaire d'Europe, qui est arrivée sur le continent américain. Antiseptique urinaire, diurétique, anti inflammatoire et astringent. Buisson des sols acides, il présente des petites fleurs roses, qui donnent des fruits rouges très âpres à l'automne. Les Amérindiens l'utilisaient couramment pour l'incontinence, les infections urogénitale, et calculs urinaires. Les chamans avaient pour habitude de fumer cette plante lors de rituels divinatoires et prophétiques.

  • CANNEBERGE- Vaccinium macrocarpon – Ericacées

Buisson des tourbières du nord américain, les airelles rouges sont traditionnellement utilisée en jus, pour prévenir et traiter les infections urinaires. Les Amérindiens en faisaient un accompagnement sucré en gelée, des plats de viande, toujours apprécié aujourd'hui